SOS Permis

Lien du site : http://www.sos-permis.ch

On connaît le code de la route, du moins le croit-on, on a le sentiment de maîtriser son véhicule, et pourtant on n'est jamais à l'abris d'un incident, voire d'un accident, sur les routes de Suisse, de France et d'ailleurs. Pourquoi ? Tout simplement parce que l'on peut, tout d'abord, être victime de l'inattention d'une autre personne, quel que soit son mode de transport.

Il peut aussi nous arriver d'avoir une défaillance, que ce soit de la fatigue, l'erreur d'avoir cru que l'on ne se ferait pas pincer en prenant la route après avoir consommé de l'alcool ou des stupéfiants, une méconnaissance de la limitation de vitesse dans un endroit particulier, etc.

En résumé, il peut arriver à tout un chacun, et à tout moment, d'avoir un problème sur la route. A ce moment, il est important d'être bien renseigné, de savoir comment réagir. Il est également fondamental de savoir à qui s'adresser au plus vite pour régler son problème ou, tout du moins, limiter la casse.

C'est dans ce but qu'a été créé le site SOS Permis. Ses rubriques thématiques permettent de trouver rapidement l'information dont on a besoin, notamment la sanction que l'on risque après avoir commis une erreur sur la route. Une rubrique intitulée "Conseils d'urgence" indique, quant à elle, de quelle façon réagir lorsqu'il nous arrive un problème comme un contrôle, un accident, un excès de vitesse, etc. La réaction la plus efficace et la plus indiquée n'est pas toujours celle à laquelle on aurait pensée d'emblée ou que l'on aurait instinctivement. Voici pourquoi ce site, créé par un avocat spécialisé, est particulièrement utile et remporte un franc succès.

Si vous vous intéressez à des questions telles que celles des véhicules d'entreprise, du leasing, des infractions pénales, des assurances, du retrait de permis, vous trouverez également tout ce dont vous avez besoin pour avoir les idées plus claires grâe au site SOS Permis. Bien qu'il présente essentiellement des notions de droit suisse, le site s'adresse également aux conducteurs de France qui pourraient, un jour ou l'autre, rouler en terres suisses.
ch