Non classé

Gestion des risques FME sur les sites exposés

Gestion des risques FME sur les sites exposés
Notez cet article

La sécurité au sein des locaux industriels est généralement assurée par une stratégie élaborée suivant les besoins et en fonction des risques. Tout comme la circulation des humains, celle des objets et des produits qui peuvent constituer un danger potentiel est à surveiller. L’introduction volontaire ou non d’éléments venant de l’extérieur dans les installations sensibles doit de ce fait être évitée par des moyens efficaces.

En quoi consiste les risques FME 

Les risques FME (pour Foreign Material Exclusion, littéralement traduit pas Exclusion des matériels venant de l’extérieur) désignent les dangers représentés par l’importation de corps et de substances étrangères dans des endroits où ils ne sont d’aucune utilité.

La stratégie relative à la FME consiste ainsi à limiter, voire éliminer les risques d’introduction ou de perte d’objets sur les sites. L’objectif est non seulement d’interdire l’entrée de matériels ou de produits dans les lieux sensibles, mais également d’éviter les oublis de matériels sur les sites d’intervention, leur chute ou leur insertion par inadvertance dans des mécanismes ou des zones délicates.

Les précautions à prendre

La gestion des risques FME  est imposée dans les locaux et les installations des industries de l’énergie, notamment du nucléaire, et ceux des entreprises des secteurs dont les activités représentent des risques majeurs pour les personnes et l’environnement.

Contrôle d’accès

Le contrôle d’accès aux zones sensibles représente la première mesure à mettre en place. Aussi bien les personnes que les objets qui les accompagnent sont vérifiés, à l’entrée et à la sortie.

                Mesures de protection de zones sensibles

Les zones à risques FME sont en principe signalées par des éléments de communication, de protection ou d’information de couleur rose fuchsia.
Tous les endroits dans lesquels des corps étrangers peuvent s’insérer ou se faufiler doivent être obturés convenablement : canalisations et tuyauteries, salles de machines, etc.
Les installations situées en dessous de zones où des opérations doivent être effectuées en hauteur et protégées des chutes de matériels et de débris.

‘              Sécurisation des personnes et de l’outillage

Les techniciens et opérateurs qui vont réaliser des travaux dans les zones à risques devront porter des équipements de protection individuels adaptés (casque, gants, chaussures, lunettes, gilets visibles, etc.) et sécurisés. Tous les outils qu’ils portent devront être « arrimés » pour éviter les chutes, et devront être inventoriés à l’entrée et à la sortie des zones d’intervention.

Les types de risques FME peuvent évoluer au fil des années et des innovations dans les domaines concernés. Il est bien entendu recommandé de concevoir et d’appliquer les stratégies adaptées à chaque cas. Vous pouvez toutefois vous baser sur le nouveau référentiel FME du 1er mars 2018 pour connaître les mesures adéquates et les normes FME applicables actuellement.

 

Related posts

Conseils utiles pour dynamiser vos posts sur Instagram !

Quelle est l’importance d’un professionnel de la voyance ?

Rénovation de plomberie : coût et déroulement

Leave a Comment