Non classé

Focus sur la crise de panique

La crise de panique : kesako ?

Une crise de panique se traduit par une crise d’angoisse du niveau supérieur. Ce qui incite l’apparition du phénomène est le sentiment de rapprochement à une mort, à la folie ou bien la personne victime pense être susceptible de causer un danger aux personnes qui lui entourent.

Une crise de panique peut atteindre son summum au bout de 10 minutes, la personne n’a aucun contrôle sur elle et ses gestes. Par ailleurs, ces derniers sont réellement inimaginables. La crise d’angoisse diminue au bout de quelques minutes à 120 minutes, le sujet est fatigué, puis il ressent une forte sensation de calme.

Quels sont les facteurs déclencheurs d’une crise d’angoisse ?

Parmi les causes d’une crise de panique, on cite :

  • Les phobies ;
  • Le stress et l’anxiété ;
  • La vie personnelle ;
  • La pression ou la situation dans le domaine professionnel ;
  • Les traumatismes ou les lieux du traumatisme ;
  • Le cannabis ;
  • La cocaïne ;
  • Les boissons alcoolisées ;
  • Les hallucinogènes ;
  • Les problèmes thyroïdiens.

Quels sont les symptômes ?

Les manifestations extérieures sont les spasmes, la sensation d’étouffement, les palpitations, la transpiration. Mais à l’intérieur d’elle-même, la personne est rongée par des pensées négatives, elle est menacée par une mort ou une folie imminentes.

Quelles sont les types de panique ?

L’attaque peut surgir spontanément, même lorsqu’aucune situation ne la déclenche. Mais l’attaque d’angoisse de niveau supérieur survient généralement lorsque le sujet se trouve face au facteur déclencheur de phobie ou devant une situation ou un endroit rappelant les souvenirs. Il s’agit de ce cas d’un stress post-traumatique.

Une crise spontanée peut réveiller le patient de son sommeil. Par conséquent, il aura comme réflexe d’agir dans le but d’éviter ce qu’il craint, ce qui risque de l’isoler.

Les personnes peu anxieuses peuvent, elles aussi, être sujettes à des attaques de paniques. C’est le cas lorsque le sujet est atteint de l’hypothyroïdie ou de l’hyperthyroïdie. Ceci est confirmé lorsque d’autres symptômes apparaissent tels que :

  • La fatigue ;
  • L’intolérance extrême face à la chaleur ou le froid ;
  • La décroissance sur le plan intellectuel ;
  • Les palpitations, etc.

Les solutions pour traiter une crise de panique

Pour prévenir et chasser toutes les négativités intérieures, il faut prendre le temps de bien respirer et recentrer les pensées. Pour guérir crises de panique Nantes, la thérapie par différents canaux est sollicitée :

  • Le massage apaisant ;
  • La sophrologie ;
  • La thalassothérapie ;
  • Le yoga ;
  • La méditation.

Related posts

Comment choisir une valise de diagnostic auto multi marque ?

Dans quelles circonstances faire appel à du service à la personne ?

Fournisseur mobilier hotel : un partenaire de réussite

Leave a Comment